Les Doreurs de pilule
Grand amoureux de la langue française depuis sa naissance en 1977, Mathias Daval a des ancêtres aussi divers qu’un maréchal-ferrant des Vosges, un marchand de bouchons dépressif, un architecte basque franc-maçon, et un premier échevin de la ville de Paris.
 
En 2004, il crée avec Boris Sirbey « Edysseus », une maison d’édition indépendante qui publie des essais sur des sujets culturels et de société. Il y dirige et coécrit, entre autres : « Tolkien, un autre regard sur la Terre du Milieu » (2005), « Séries TV : pourquoi on est tous fans » (2007), « De la Propriété Littéraire » (2010).
Depuis 2015, il est journaliste culturel pour plusieurs rédactions dont le journal « I/O Gazette », dont il est le cofondateur, ainsi que pour le site TouteLaCulture.com, et membre de l’Association professionnelle de la Critique de Théâtre, Musique et Danse.
 
Il vit actuellement entre Paris, Barcelone et d’autres dimensions de l’espace-temps plus difficilement accessibles.

Quel est le point commun entre un « doreur de pilule », un « boucheur de coin », et un « mélangeur de pinceaux » ?
Ce livre a voulu confronter plus de 300 expressions connues de tous en utilisant un procédé unique de détournement : leur transformation dans un nom de métier, de passe-temps ou de hobby qui aurait existé dans un passé disparu ou fantasmé.
Ami lecteur, sois en averti : le vrai et le faux se mélangent ici sans complainte !

Si les métiers sont imaginaires et les citations forgées de toutes pièces, les références historiques, même aménagées avec une certaine licence poétique, s’appuient toujours sur un socle bien réel : car le pastiche dit toujours quelque chose de la réalité.

 

 

 

Informations

ISBN : 979-10-312-0125-2

128 pages

17, 25 euros

En librairie le 10 Mars 2016

Diffusion Le Seuil / Volumen


Version E-book
Commander sur Eden
Version papier
Commander sur Volumen Commander sur Amazon