Les Lettons

Céline Bayou est chargée de cours à l’Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco, Paris) et membre associée au Centre de recherches Europes-Eurasie (CREE, Inalco). Elle est corédactrice en chef du site Regard sur l’Est (www.regard-est.com). Elle assure à l’Inalco les cours portant sur la société lettone contemporaine, la géopolitique de la Lettonie, l’histoire de la Lettonie et la géopolitique de la mer Baltique.
Eric Le Bourhis est historien, chercheur affilié à l’Institut des sciences sociales du politique (CNRS-ENS Cachan, Nanterre), actuellement boursier de la Fondation pour la mémoire de la Shoah et spécialiste des transformations de la ville de Riga au xxe siècle. Il est corédacteur en chef du site Regard sur l’Est (www.regard-est.com).

Il existe une âme lettone si puissante qu’elle semble transcender le triple éclatement apparemment constitutif de ce peuple.

Les Lettons courageux et cléments ? Le premier éclatement, historique, semble le prouver : après une période d’alternance entre soumission à la Russie, velléités d’indépendances, indépendance acquise et perdue, la Lettonie acquière son indépendance définitive en 1990, il y a tout juste vingt-sept ans. L’exemple de Marina Kosteņecka, écrivain et engagée pour l’indépendance de la Lettonie est évocateur. Elle se décrit comme « passeuse entre les lettons et la communauté russe » et marque la cohabitation des russes et des lettons en Lettonie du sceau de la confiance mutuelle et du pacifisme.

Les Lettons ouverts d’esprit ? Assurément. Le second éclatement constitutif de ce peuple est géographique. De par leur histoire, les Lettons ont été déportés, poussés à l’exil ou démis de leur liberté de mouvements. Aujourd’hui, ils partent d’eux-mêmes mais reviennent. Vaira Vīķe-Freiberga, ancienne présidente de la Lettonie en est la preuve vivante. Après cinquante-quatre années par monts et par vaux, elle rentre et est élue.

Les Lettons fidèles ? Très certainement. Fidèles à leurs traditions ancestrales, fidèle à la nature restée quasiment vierge, point focal de leur civilisation et de leurs traditions, portée aux nues comme le dieu d’une religion païenne. L’agriculture écologique et biologique, n’est pas une question, c’est une évidence, en témoigne Jānis Sietiņsons, apiculteur biologique.

Ainsi, Les Lettons semblent détenir la capacité de jouer des contradictions, avec finesse et nuance, … sans incohérence.

Informations

ISBN : 979-10-312-0121-4

Prix : 12 €

Pages : 144 pages

Paru le 9 février 2017

Diffusion : Volumen


Version E-book
Commander sur Eden
Version papier
Commander sur Amazon